Manager 3.0: Redonnez la pêche à vos collaborateurs !

Bonjour à tous,

Cette semaine, nous rebondissons sur un dossier paru dans le Parisien économie, lundi 12 janvier 2015 (voir ici), dans lequel Frédéric Rey-Millet, co-fondateur d’EthiKonsulting était interviewé sur le thème: « comment garder ses équipes motivées ? ».

Si cette question est devenue un véritable marronnier des publications de la presse économie et business, c’est bien parce qu’elle ne laisse aucun manager indifférent.

Quels sont donc les éléments essentiels à la croissance d’un collaborateur ou d’une équipe ?

Nous avons vu, au travers des publications de Dan Pink, que le « logiciel de motivation de nos collaborateurs a évolué ». Traditionnellement, les organisations récompensaient les comportements souhaités et punissaient les comportements indésirables. Ce système s’est montré performant pour assurer le contrôle et la conformité, mais il échoue totalement à gérer la complexité. Il ne permet ni l’implication, ni la créativité, ni l’agilité.
Aujourd’hui, de plus en plus d’organisations passent à la « motivation 3.0 » : il s’agit de développer la motivation intrinsèque (intérêt pour la tâche elle-même et non pour la récompense qui en découle).

La tâche essentielle du manager 3.0 sera donc de réunir les trois ingrédients clés de la motivation intrinsèque : l’autonomie (diriger sa vie professionnelle), la maîtrise (progresser dans son quotidien) et la finalité (contribuer à quelque-chose d’important, quelque chose qui nous dépasse).
Concrètement par quoi commencer ?

1- Arrêtez de vous approprier les problèmes
De nombreux managers se prennent pour « l’homme aux colts d’or ». Armés de leurs colts, ils se réjouissent de leur dextérité pour « flinguer » les problèmes rencontrés par leur équipe. Mais ce faisant, ils enlèvent à leurs collaborateurs leur responsabilité et leur initiative. Un mauvais point pour l’autonomie et la maîtrise. Pour chaque problème que vous remonte un collaborateur, demandez-lui de venir avec deux solutions. Votre boulot est de l’aider à faire et non pas de faire à sa place.

2 – Encouragez vos collaborateurs à faire des « not to-do list »
Combien de managers n’ont pas eu la sensation de commencer leur journée à 17h00 ? Reprenez le contrôle sur votre agenda, ne vous laissez plus polluer par les tâches qui ne vous appartiennent pas vraiment. Établissez une liste de choses à ne plus faire et encouragez vos collaborateurs à faire de même. Il en ressortira pour tous la perception d’une plus grande autonomie pour gérer leurs tâches.

3 – Consacrez du temps aux autres
Veiller à vous laisser des plages horaires vides dans votre agenda pour échanger individuellement avec vos coéquipiers sans accès à vos emails et votre smartphone. Les sujets traités avanceront plus vite. Il s’agit du bon format pour traiter des sujets complexes qui permettent à vos collaborateurs de progresser et de développer leur maîtrise

4 – Encouragez les projets transverses
Laissez à vos collaborateurs la possibilité de s’impliquer dans les projets de leur choix même s’ils ne sont pas des experts du sujet. Les projets transverses sont sources d’échanges, d’innovation, et pour vos collaborateurs, de diversité dans leurs missions. Encore une bonne occasion de développer l’autonomie et la maîtrise.

5 – Partagez la vision… ou mieux, élaborez-là ensemble
Qui n’a pas besoin de participer à quelque-chose d’important, un grand projet ou une réalisation dont on pourrait être fier ? Le rôle du manager est d’apporter du sens au travail de l’équipe. Et dans ce domaine, ne croyons pas à la télépathie ! Ce n’est pas parce qu’une finalité vous paraît évidente qu’elle est comprise par vos équipes.
Pour éviter ce travers : élaborez votre vision AVEC votre équipe. Vous serez surpris par la créativité qui émerge du groupe.

Alors…n’attendez pas l’été pour donner la pêche à vos coéquipiers !

© 2015 ClubEthik Tous droits réservés
Mentions légales