Passer du « Command & Control » au « Trust, Test & Learn »

De plus en plus d’entreprises, conscientes de leurs limites, se penchent sur leur modèle de « Command & Control ». De nombreux managers sont demandeurs et en attente de voir leurs champs des possibles s’élargir. Mais la difficulté est de changer des modes de fonctionnement qui ont mis des décennies à se mettre en place.

Passer du modèle « Command & Control », carotte et bâton, à un management ouvert « Trust, Test & Learn », qui autorise les innovations, la prise de risques et les erreurs, nécessite un travail de transformation, des mentalités et des fonctionnements, minutieux, précis et solide, qui va remettre l’humain au centre de l’entreprise.

Nous avons de plus en plus besoin d’une relation adulte/adulte, basée sur la confiance et le partage des informations importantes. Cela implique pour les collaborateurs une relation d’autonomie à leur travail, la compréhension de leur environnement et de leur contribution à l’objet de l’entreprise.

Donner du sens

L’être humain a besoin de sens. Comprendre à quoi nous contribuons, à quoi sert notre travail est un des plus importants moteurs de notre action. Nous sommes nombreux à le trouver dans des activités associatives, en aidant les autres, en contribuant à une cause plus grande que nous. Nous avons besoin de nous sentir utiles.

Par le biais du jeu de la motivation, nous avons constaté que le sens était l’élément qui revenait, dans 95 % des cas, parmi les 3 premières cartes de la motivation.

C’est un des éléments que l’on retrouve dans la majorité des start-up. C’est aussi le besoin de sens qui est à l’origine de la création des B-CORP, ces entreprises qui veulent placer les 3P au même niveau : People-Planet-Profit.

La compréhension de ce à quoi on contribue permet de développer un véritable état d’esprit intra et entrepreneurial ; c’est un ingrédient de l’implication des collaborateurs. Savoir à quoi contribue son travail, à quoi contribue son entreprise permet de se positionner dans son environnement et de développer son sens critique et son autonomie. Rien d’étonnant à ce que l’on retrouve cet élément comme primordial dans les professions de santé, chez les infirmières ou les médecins. Ils voient tout de suite quel est le résultat de leur travail et ce à quoi ils contribuent !

Le sens va également développer la fierté d’appartenance. Une équipe se soude quand elle sait pour quoi elle œuvre.

Donner du sens à leur action permet d’impliquer ses collaborateurs dans l’élaboration des décisions qu’ils sont appelés à mettre en œuvre. Lorsque vous leur donnez une vision complète des enjeux et défis qu’ils auront à relever, vous leur donnez en plus les moyens de traiter les problèmes en toute connaissance de cause. Ils seront d’autant plus motivés à rechercher de nouvelles solutions, à tester de nouvelles pratiques et à innover. Et, en plus, savoir à quoi l’on contribue rend plus heureux !


Êtes-vous sûr que vos collaborateurs savent à quoi sert leur job ? Se sentent-ils utiles ? Nous avons tous envie de contribuer, de sentir l’importance de notre action. Les gens sont plus efficaces et motivés quand ils savent en quoi leur action fait la différence.

 

Management Game 2 Ethikonsulting

Article extrait de Management Game 2 disponible juste ici :

http://bit.ly/2oYfC9P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2015 ClubEthik Tous droits réservés
Mentions légales