‘Putain: dix ans !!!’ Trois questions sur l’avenir du management.

Le 7 juillet 2016 au soir de la demi-finale France-Allemagne, Ethikonsulting a fêté ses 10 ans.

Plus de 100 clients partagèrent avec nous ce moment joyeux. Ce fut l’occasion de regarder dans le rétroviseur et d’échanger sur trois questions liées au management et à son évolution.

Première question : Qu’est-ce que nous prenions très au sérieux en 2006 et qui nous fait rire aujourd’hui ?

Réponse: Les indicateurs de mesure de performance.

En 2006, Ethikonsulting avait réalisé une mission de conseil pour une grande banque belge qui souhaitait mettre en œuvre un tableau de pilotage de son activité avec 22 indicateurs… hebdomadaires.

La volonté de « surpiloter» l’activité n’est qu’une expression quasi-pathologique des dirigeants et des managers à vouloir tout contrôler et prévoir l’imprévisibilité de l’avenir. Elle est aussi l’illustration de l’incapacité des grandes entreprises à se mettre d’accord sur un nombre restreint d’indicateurs parce que chaque entité ou business unit fonctionne en silos et ne coopère pas suffisamment pour trouver des indicateurs communs et simples.

L’aversion aux risques et aux pertes génère la mise en place de systèmes de contrôle contraignants pour pister « les 3 % de menteurs, voleurs et tricheurs  » (dixit François Dupuy) qui complexifient nos organisations.

Quel dommage. 97 % de nos collaborateurs sont honnêtes et aiment leur job.

Que faire ?

Donner de l’autonomie aux gens. Arrêtez de vérifier les notes de frais comme chez OCTO technologies. Laissez vos collaborateurs décider sur les projets stratégiques qui comptent comme chez Davidson consulting

Est-ce à dire qu’il ne faut plus d’indicateurs ? Non.

Quel indicateur permettrait de savoir si vos managers sont de bons managers ?

La question (à poser à l’ensemble des collaborateurs) tient en une phrase.

Sur une échelle de 0 à 10, recommanderiez-vous votre manager à votre meilleur ami ?

Simple et Efficace. Une dose de courage (pour poser la question) et une pincée d’humilité (pour recevoir la réponse) sont les deux ingrédients pour améliorer votre management.

Deuxième question : Qu’est-ce qui nous faisait rire il y a 10 ans et que nous prenons très au sérieux aujourd’hui ?

Réponse: Le digital et l’importance de l’identité numérique.

En 2009, certains d’entre nous avaient dû batailler ferme en interne pour convaincre les autres de l’intérêt d’ouvrir ce blog sur l’innovation managériale.

Puis, lors de la coupe du monde 2010, nous avions évoqué le fiasco de l’équipe de France de football, qui avait réussi à être l’équipe la plus célèbre du monde en ayant refusé de s’entraîner.

En effet, vous aviez pu lire sur notre blog un article intitulé « les 11 erreurs de management de l’équipe de France de Football » qui nous avait permis d’accompagner le président de la fédération française de football dans la réforme de la gouvernance de la FFF.

Sans le numérique, nous n’aurions pas pu créer et renforcer notre positionnement de cabinet de conseil en innovation managériale.

Sans les réseaux sociaux, je ne pourrai pas me connecter, échanger avec les gens qui font le même métier que moi ailleurs plus vite et mieux. Et vous, que faites-vous pour contacter les meilleurs de votre profession et vous en inspirer ?

Troisième question : Qu’est-ce que nous prenions très au sérieux en 2006, que nous prenons très au sérieux en 2016 et que nous prendrons au sérieux demain ?

Réponse 1: L’amour

“Do what you love” était le mantra favori de Steve Jobs.

Vous ne pouvez pas être bon dans ce que vous faites si vous n’aimez pas ce que vous faites.

Chez Ethikonsulting, nous aimons notre métier. Notre mission est de redonner le sourire aux managers et aux dirigeants, de créer et de diffuser quelques instants de bonheur (soyons modestes) dans un continuum de stress et de pression.

Pourquoi ? Parce que des collaborateurs heureux et motivés contribuent à la performance. Etre cynique, directif et agressif n’a jamais amélioré le free cash-flow.

Réponse 2 : L’optimisme

Chez Ethikonsulting, nous prendrons toujours au sérieux l’imprévisibilité de l’avenir. Nous n’avons aucune visibilité business à plus de trois mois. Cela fait 10 ans que ça dure et cela ne nous inquiète pas plus que cela.

Au contraire, nous foisonnons de nouveaux projets.

Trois exemples ?

En 2017, sortira, dans toutes les bonnes librairies, notre deuxième bouquin : « Manager à l’heure digitale : La grande escroquerie » ?
En 2017, notre Management Box deviendra digitale grâce aux attentes de nos grands clients Banque de France, Société générale, Air France, etc…
En 2017, nous organiserons le premier hackathon du management
Un clin d’œil footballistique pour conclure. Nous avons toujours pris très au sérieux les footballeurs allemands.

Depuis jeudi soir, les footballeurs allemands nous prennent très au sérieux.

Merci à tous. A la tribu Ethik. Aux tribus clients. Et à tous ceux et celles qui nous donnent l’énergie d’aimer notre métier.

Allez les bleus.

© 2015 ClubEthik Tous droits réservés
Mentions légales