ZE Expert

 

Bonjour à tous,

Savez-vous ce qu’il se passe lorsqu’un consultant, qui n’aime pas (ne sait pas ?) dire « non », se retrouve aux prises avec un client qui lui demande l’impossible ?

Réponse en images !

 

 

Les uns y verront une caricature des consultants, les autres, une caricature de leurs clients… Soyons consensuels et admettons que tout le monde, ici, en prend pour son grade !

Pour notre part, nous y voyons un intéressant cas de mé-communication. Un « drame » (au sens théâtral), avec des personnages dont les motivations se croisent pour tisser la nasse qui les enserre… et dans laquelle ils ont bien du mal à voir la réalité en face.

Observons donc cela d’un peu plus près.

Côté clients, nous avons une équipe sachante, pleine de bonne volonté, mais peu lucide, et qui a vite tendance à prendre les objections pour de l’incompétence.

Côté consultants, nous avons un manager très orienté résultats, mais qui ignore la réalité du terrain. Il met ainsi son chef de projet dans une situation inconfortable:  tenter de conserver son crédit, tout en cherchant à satisfaire, en même temps, son manager et son client. En dessous, l’expert est seul à comprendre l’impossibilité du cahier des charges, mais il se rend compte, aussi, que personne ne veut entendre la réalité… et qu’il pourrait bien servir de bouc émissaire !

Au final, on ne peut qu’aboutir à de la frustration et à des quiproquos. Chacun peut avoir l’impression d’être victime du problème, sans se rendre compte de sa propre part de responsabilité (une situation qui rappelle, par certains aspects, le Paradoxe d’Abilène).
Sans oublier, bien-sûr, que le projet file tout droit vers l’échec.

Il arrive aux consultants d’être confrontés à des demandes qui ressemblent à une « liste au Père Noël « . Le « devoir de conseil » doit alors s’accompagner d’une bonne dose d’assertivité et d’éthique.
Fort heureusement, il y a aussi des clients qui apprécient que l’on questionne leurs cahiers des charges !

Lorsque plusieurs intérêts sont en jeu, pour que la « pièce » se termine bien, c’est souvent là que tout se joue : que soient posées les bonnes questions, que l’on soit prêt à les entendre et à réfléchir sereinement aux réponses !

Excellent week-end a tous.

 

© 2015 ClubEthik Tous droits réservés
Mentions légales